Permis de psychothérapeute

Reçus pour assurances disponibles

Sexologue Verdun, Membre de l'ordre professionnel des sexologues du Québec
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon

Suivez-moi!

Le sexe, ce grand tabou!

May 20, 2015

La sexualité humaine a fait partie de mes champs d'intérêt dès l’adolescence. J’ai toujours été fascinée de voir à quel point les gens deviennent facilement mal à l’aise lorsqu’on aborde ce sujet intime, qui touche directement à nos propres valeurs, connaissances (et méconnaissances!) et préjugés.

 

Les premières fois que je mentionne ce que je fais dans la vie, il y a toujours plusieurs réactions qui en disent long sur notre gêne sociale concernant la sexualité:

 

 

«Ah d’accord, tu es psychologue alors?» «As-tu besoin de cobayes pour tes recherches?»

«Ça t’a pris des études universitaires pour apprendre à faire l’amour!»

«Mon dieu, une chance que tu fais ça, les jeunes d’aujourd’hui ont tellement besoin de se faire éduquer sur le sexe!»

Tout ça et bien d’autres phrases-clés, s’accompagnent souvent d’un rire timide ou d’une paire d’yeux qui se détourne pour ne pas trop en entendre parler.

 

PAR CONTRE.

 

Quelques secondes après, une pause. Un temps de réflexion. Puis, une confidence, une question. Le besoin de s’exprimer sur la sexualité, sur SA sexualité est bel et bien présent et dans une société où le sexe est pourtant si commercialisé, on ne retrouve nulle part l’espace pour en discuter de façon sincère et se sentir compris.

 

S’il y a bien une ligne directrice qui guide mon travail et ma passion pour le sujet depuis si longtemps, c’est que je crois fondamentalement que peu importe le genre de sexualité qu’on choisit, celle-ci peut nous ressembler et nous permettre de nous épanouir. Je pense que la sexologie devrait davantage parler d’érotisme, du corps, d’amour de soi, de compassion et de sensualité. La sexualité peut s’intégrer à soi, pour que celle-ci soit unique. Si on peut parler de prévention et d’infections transmises sexuellement, on peut aussi apprendre l’érotisme, le jeu, clarifier ses propres valeurs et en ressortir grandi et satisfait!

 

Et vous, à quoi ressemble votre sexualité idéale?

 

Valérie Major, sexologue M.A.

Please reload

Publications récentes
Please reload

Archives
Please reload

Tags