Permis de psychothérapeute

Reçus pour assurances disponibles

Sexologue Verdun, Membre de l'ordre professionnel des sexologues du Québec
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon

Suivez-moi!

LES LUNDIS TABOUS: Vivre avec une dysfonction sexuelle, entre honte et souffrance

November 3, 2015

LES LUNDIS TABOUS

 

Durant 10 semaines, je publierai un article sur un tabou qui persiste au niveau de la sexualité! Vous avez des idées? Vous voulez en savoir plus sur un mythe que vous ne pouvez plus entendre vos amis raconter? N’hésitez pas à m’écrire, directement sur le site ou sur ma page Facebook pour me suggérer ce thème!

 

TABOU NO 7 : Vivre avec une dysfonction sexuelle

 

Une dysfonction sexuelle consiste en une problématique souvent reliée à la réponse sexuelle, c’est-à-dire en lien avec le désir sexuel, l’excitation sexuelle ou l’orgasme, par exemple. Elle peut toucher tout le monde, les hommes comme les femmes et à tout âge. Dans toutes ces problématiques, les pensées et les sentiments sont aussi importants que les manifestations physiques qui sont présentes, mais il peut parfois être difficile de comprendre ce qui est psychologique ou physiologique pour expliquer ce qui se passe. Le tabou d’aujourd’hui vous propose donc une réflexion par rapport à votre vie sexuelle et relationnelle, mais aussi à celle des gens qui vous entourent. Qu’il s’agisse de baisse de désir sexuel, de difficultés à maintenir son érection ou de douleurs lors des relations sexuelles, plusieurs personnes ressentent énormément d’anxiété à aller chercher de l’aide ou à en parler à leurs proches. Et si beaucoup plus de gens que vous pensiez traversaient ces difficultés?

 

Vivre avec une dysfonction sexuelle ne devrait pas être synonyme de honte. Facile à dire, mais lorsque la sexualité est affichée partout et que la pression à performer et être actif sexuellement est valorisée, difficile de le croire. Pourtant, dans l’évolution normale de la vie, à travers les épreuves, les rencontres, l’éducation sexuelle reçue ou la santé, chacun d’entre nous vivra un moment de frustration par rapport à sa performance sexuelle ou sa relation à la sexualité. Selon plusieurs études recensées, les données montrent qu’environ 40-45% des femmes adultes et 20-30% des hommes adultes vivent avec une dysfonction sexuelle1.

 

Certaines dysfonctions augmenteront avec l’âge, par exemple au niveau des difficultés liées à l’excitation sexuelle, comme une lubrification adéquate ou une érection maintenue. Il est important de se dire qu’elles peuvent être évaluées et traitées et que notre expérience est celle de beaucoup d’autres personnes, avec ses propres couleurs.

 

Que faire si je sens que quelque chose cloche?

  1. Interrogez-vous sur les composantes physiologiques pouvant contribuer au problème. Y a-t-il eu des changements au niveau de votre santé? Plusieurs éléments peuvent venir influencer, comme la présence de diabète ou des habitudes de vie plus ou moins saines, entre autres.

  2. Partagez vos inquiétudes avec votre partenaire, si tel est le cas. Vivre la dysfonction sexuelle à deux et inclure son partenaire dans le processus permet parfois de nous aider à comprendre et surtout, de travailler plus efficacement à régler la situation que de la vivre seul-e.

  3. Évitez….D’ÉVITER! Si quelque chose ne va pas, fuir les relations sexuelles et amoureuses ne peut qu’augmenter votre anxiété face à une prochaine rencontre et faire grandir les peurs liées à la problématique. Faire face rapidement au problème permet de désamorcer plus rapidement la situation.

  4. Acceptez que l’anxiété, les émotions négatives, les pensées envahissantes et bien d’autres éléments psychologiques puissent avoir un impact sur votre sexualité. Prenez exemple sur le stress : parfois, notre corps réagit au stress, sans même qu’on se rende compte qu’on est stressé! Ça peut être la même chose pour la sexualité! Parfois, on comprend tout de suite quelles émotions nous amènent à vivre une situation, parfois c’est long avant de se rendre compte que ça puisse avoir des conséquences.

  5. Demandez de l’aide. Allez consulter votre médecin, un sexologue, ne tolérez pas cette souffrance sans en parler. Les professionnels sont là pour vous aider, sans juger votre situation, non seulement à comprendre, mais à traverser ces épreuves difficiles.

 

Valérie Major, votre sexologue

 

Référence

1. Lewis, R. W., Fugl‐Meyer, K. S., Corona, G., Hayes, R. D., Laumann, E. O., Moreira Jr, E. D., ... & Segraves, T. (2010). Original articles: definitions/epidemiology/risk factors for sexual dysfunction. The journal of sexual medicine, 7(4pt2), 1598-1607.

 

 

 

 

 

 

Please reload

Publications récentes
Please reload

Archives
Please reload

Tags