Permis de psychothérapeute

Reçus pour assurances disponibles

Sexologue Verdun, Membre de l'ordre professionnel des sexologues du Québec
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon

Suivez-moi!

Pour une année 2017 sexy!

January 20, 2017

 

Le 31 décembre, lors d’une soirée en famille, on m’a demandé ce que je souhaitais aux gens pour leur sexualité en 2017. La question m’a fait réfléchir et je dois avouer qu’encore aujourd’hui, j’ai de la difficulté à formuler un seul vœu pour une sexualité saine et personnalisée. Il appartient à chaque personne de faire du sens de sa propre sexualité et d’y trouver réponse à ses besoins, sans contrainte ou pression inutile.

 

Encore en 2017, les Cosmopolitan de ce monde ont 1001 trucs pour vous faire vivre une sexualité dite «épanouie». Quelle surprise de constater encore que la performance de techniques multiples se retrouve toujours au cœur de ces conseils (ressentez mon sarcasme)! Je ne suis pas d’accord, bien sûr. Si j’ai envie de vous dire plusieurs choses, elles tournent toutes autour du même sujet. Êtes-vous en contact avec vous-même, dans l’instant présent? Mes collègues et amis riront, car je dois répéter (et me répéter) d’être dans le moment présent au moins 10 millions de fois par jour.

 

Pour cette année, je vous souhaite d’apprendre à vous connaître sexuellement. Dans la patience, l’acceptation et la tendresse. J’aimerais que vous preniez le temps de vous apprécier, vous, avant de pouvoir apprécier un ou une partenaire. Je souhaiterais vous voir vous permettre d’explorer aussi. À l’adolescence, lors des premiers émois sexuels, la maladresse, les caresses diverses et la découverte du corps de l’autre sont au cœur de la sexualité. Pourquoi alors, à l’âge adulte, ne se permet-on pas de faire de même? Qui a dit que la pénétration vaginale, hétérosexuelle, était la seule façon de «faire l’amour»? Dans de multiples couples, l’échange platonique d’orgasmes mutuels, simplement pour satisfaire temporairement le besoin de sexualité, sans trop d’efforts, devient souvent la norme. Je vous souhaite de sortir de cette routine en élargissant votre répertoire en couple. Je vous souhaite de laisser de côté les anxiétés et d’ouvrir des sujets plus tabous dans votre sexualité, de parler d’érotisme avec votre partenaire, en acceptant les émotions parfois difficiles et les sensations parfois inconfortables qu’une telle conversation pourrait créer.

 

Après tout, nous sommes responsables de notre propre plaisir et si nous nous en donnons le droit, c’est possible de changer notre façon de faire et de ressentir une véritable connexion avec l’autre. Mais est-ce possible si nous ne sommes pas connectés à nous-mêmes?

 

Qu’est-ce qui me ferait vraiment plaisir? Quels fantasmes je cultive? Suis-je capable d’avoir une relation sexuelle sans me juger, sans faire semblant d’être quelqu’un que je ne suis pas?

 

Je compare souvent la sexualité à un bon repas avec mes clients (oui, oui c’est vrai). Dans les deux cas, tous les sens sont impliqués et on peut choisir d’en profiter rapidement, sans le vivre vraiment, pour se «débarrasser». On peut aussi décider de prendre le temps, de savourer, de suivre ce que le corps désire et d’accepter que parfois, il peut arriver que ce ne soit pas aussi bon qu’on pensait et que c’est correct.

 

 

Bonne année 2017!

 

Valérie, votre sexologue

Please reload

Publications récentes
Please reload

Archives
Please reload

Tags